Pierrick Pedron And The. « Le Monde »

Le saxo­pho­niste Pierrick Pédron, comme d’autres, aujourd’hui qua­dra­gé­naires, qui ont débuté à la fin des années 1980 ou au début des années 1990, a autant été porté, emporté même, par le jazz clas­sique, venu du bop, que par le funk et le rock. Un pre­mier album, Cherokee, publié en 2000, témoigne de sa pre­mière période en immer­sion dans la culture du jazz, les bases, le voca­bu­laire. En 2009, dans Omry, avec deux bat­teurs, gui­tare et cla­viers élec­triques, on entend ce que le jazz-rock, le rock aussi, ont pu lui apporter. Voici And the, avec une for­ma­tion d’une dizaine de musi­ciens, à ce jour le plus varié dans ses sources et les ins­pi­ra­tions. On y entend l’afro-beat de Fela, le cou­rant drum and bass qui a eu cours dans les années 1990, le jazz-rock façon Zappa (influence citée par Pédron), le funk, des évoca­tions musi­cales moyen-orientales, etc. Un assem­blage par­ti­cu­liè­re­ment réussi sur le plan de la com­po­si­tion de chaque thème comme de l’organisation d’un disque qui sus­cite l’enthousiasme du début à la fin. Sylvain Siclier
0

Commentaires »

Pas encore de commentaire.


Flux RSS des commentaires de cet article.


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.