À propos

L’acte de nais­sance de l’association Pedron Omry a paru au Journal offi­ciel le 8 août 2009. Son objet est ainsi exposé : « Faire connaître, pro­mou­voir et sou­tenir le tra­vail et le déve­lop­pe­ment de l’oeuvre artis­tique du musi­cien Pierrick Pedron par tous moyens de com­mu­ni­ca­tion, notam­ment en favo­ri­sant la dif­fu­sion et l’édition des oeuvres qu’il crée et com­pose. » Et ses sta­tuts pré­cisent : « La ges­tion de l’association est dés­in­té­ressée et ses membres sont bénévoles. »

Pour que vive Omry, pour de nou­veaux Omry… C’est d’une dis­cus­sion à trois voix qu’est née l’idée de créer cette asso­cia­tion, simples amou­reux que nous étions depuis des années de la musique de Pierrick Pedron et puis comme poussés, avec Omry, par la force, l’énergie jubi­la­toire, l’audace de ce magni­fique ouvrage. Ce bon­heur mélo­dique, cette aven­ture d’enchantement et d’émotion nous ont donné l’envie de trouver des pas­seurs de ce jazz, pour que cette musique se pro­duise et s’entende.

Et main­te­nant que l’association existe, il faut qu’elle gran­disse, que se constitue un réseau de pas­sionnés, que les idées et les ini­tia­tives fleu­rissent… L’association doit avoir la force de fédérer tous ceux qui veulent accom­pa­gner cette aven­ture, tous ceux qui croient que l’émotion et la pas­sion peuvent décro­cher la Lune, les dons, les mécé­nats ou les sub­ven­tions publiques à même de per­mettre la pour­suite de cet enchantement.

Point n’est besoin d’espérer pour entre­prendre ni de réussir pour persévérer.

Guillaume d’Orange